Temple of Love

1 de 4
Atelier à Bétonsalon dans le cadre de l’exposition 'Temple of Love' 2018, Courtesy the artist © Bétonsalon

Organisateur·rice·s : SOCIETES (Paris)
Participant·e·s :
Gaëlle Choisne, Thomas Conchou, Christophe Machet, Moritz Maria Karl, Marina Stanimirovic, Lukas Wegwerth
Dates : juin – juillet 2020
Lieux : gr_und (Berlin), Ecole des Actes (Aubervilliers)

Temple of Love est un projet collaboratif de l’artiste française Gaëlle Choisne, impliquant l’architecte allemand Moritz Maria Karl et le curateur français Thomas Conchou. Temple of Love cherche à développer des pratiques artistiques, architecturales et pédagogiques au prisme de considérations et de responsabilités sociales, économiques et écologiques. Le but du projet est d’initier des pratiques de recyclage innovantes au service d’un projet architectural et artistique qui engage les citoyens à acquérir de nouvelles habitudes vis-à-vis de leur environnement immédiat, tout en les sensibilisant à la question des déchets plastiques et en ouvrant de nouveaux horizons pour le réemploi de ces matériaux.

La prochaine itération du projet prendra la forme d’une commande artistique dans le cadre de l’action « Les Nouveaux commanditaires » de la Fondation de France. Les commanditaires sont les bénévoles et les apprenants de l’École des Actes, une association à but non lucratif d’apprentissage du français et des arts installée à Aubervilliers et à destination de personnes en situation d’exil, de demande d’asile et/ou de précarité en Seine-Saint-Denis. Gaëlle Choisne conduira cette commande populaire en construisant en collaboration avec les apprenant.e.s une archi-sculpture à base de plastique recyclé  jouxtant l’école : elle permettra d’y proposer de nouvelles méthodes de congrégation et peut être à la fois espace de rencontres, d’échanges, d’artisanat, ainsi que d’activités artistiques et pédagogiques. Ce dispositif sculptural questionne d’une part la possibilité de l’amour comme attitude et forme de soin, de résistance et de courage, et d’autre part l’idée du temple comme lieu de rassemblement, de protection et de générosité. Ce sont des valeurs fondamentales de l’École des Actes, qui crée un espace de réflexion sur l’hospitalité, les institutions civiques, l’apprentissage, la vie et le partage. La sculpture sera aussi le lieu de tournage d’une mini-série qui dressera le portrait de l’école et de ses usagers.

Gaëlle Choisne (*1985) se saisit des enjeux contemporains de catastrophes climatiques politiques et sociaux, de l’exploitation des ressources et des vestiges du colonialisme dans des installations dynamiques faisant muter leur environnement. Elle développe ces problématiques dans une pratique de recherche collaborative et exigeante par des ateliers de création plastique et architecturales.

  • 08.06.2020 – 14.06.2020 : atelier à gr_und (Berlin)
  • 07.07.2020 – 14.07.2020 : atelier à l’Ecole des Actes (Aubervilles)